Guirlande lumineuse posée sur un livre ouvert
Être écrivain

Les 6 bienfaits de la lecture pour l’écrivain

On entend souvent dire qu’un bon auteur est d’abord un bon lecteur. Je partage complètement ce point de vue. En plus de procurer du plaisir et de diminuer les risques d’Alzheimer, cette activité possède de nombreuses vertus utiles aux romanciers. Vous vous demandez pourquoi il faut beaucoup lire ? Examinons ensemble les 6 bienfaits de la lecture pour l’écrivain.

1. Lire développe les capacités d’analyse

Quand vous lisez, vous êtes actif. Votre cerveau se pose des questions, il traite les données qu’il reçoit. Les informations sont-elles fiables ? Le livre est-il bien écrit ? Les protagonistes sont-ils développés, crédibles ? L’intrigue est-elle fluide et cohérente ? Manque-t-il des éléments nécessaires à la compréhension ? Etc.

Cette activité mentale stimule vos capacités d’analyse et renforce votre esprit critique.

Ces compétences, très utiles dans la vie, sont essentielles dans votre travail d’auteur. En effet, elles vous aident à :

  • prendre davantage de recul sur vos textes ;
  • appréhender les problèmes sereinement ;
  • identifier d’éventuelles pistes d’amélioration ;
  • garder confiance en vous.

2. La littérature enrichit les connaissances

En plus d’étoffer votre réflexion, lire accroît votre savoir.

Pour commencer, vous développez des connaissances encyclopédiques sur des sujets divers (l’histoire, le monde du vivant, la politique, les sciences, etc.). Les thèmes varient en fonction de vos préférences, mais le principe est toujours le même : votre cerveau engrange des informations, que vous pouvez réutiliser pour l’écriture.

En lisant, vous étoffez aussi vos références littéraires et vous intégrez les codes de chaque genre. Vous savez par exemple différencier les schémas narratifs de la romance et des thrillers ; vous connaissez les caractéristiques propres aux romans de SF ; etc. Ces éléments vous seront ensuite précieux pour écrire.

3. Lire stimule l’imagination

Les connaissances acquises grâce à la lecture élargissent votre univers, et donnent à votre cerveau de la matière pour travailler.

En effet, quand vous lisez, il va naturellement :

  • traiter ces informations ;
  • faire des comparaisons avec des savoirs, récents ou plus anciens ;
  • établir des connexions.

Finalement, il en tire des idées nouvelles, qui enrichissent votre rédaction.

Vous avez certainement senti ce processus à l’œuvre. Personnellement, cela m’arrive tout le temps. La lecture des romans policiers d’autres auteurs me ramène toujours au mien, et me donne de la matière pour l’améliorer.

4. La lecture améliore l’expression écrite

En lisant, vous êtes régulièrement confronté à un vocabulaire nouveau. Au début, vous ne savez pas forcément ce que les mots signifient, ni comment les employer. Mais, à force de les rencontrer, vous en intégrez l’orthographe, vous apprenez à les utiliser, et ils enrichissent votre répertoire linguistique.

Quand vous lisez, vous observez aussi la syntaxe et le style de l’auteur. Vous enregistrez des informations telles que la cadence ou les ruptures de rythme ; vous analysez les procédés littéraires employés (pour provoquer l’émotion, impliquer le lecteur, etc.). Ces nouveaux outils s’ajoutent aux précédents, et vous aident à rédiger de meilleurs écrits.

5. Lire accroît la sensibilité et l’empathie

En lisant des fictions, vous vous mettez naturellement à la place des personnages. Vous ressentez leurs émotions comme les vôtres ; vous avez l’impression de « vivre » l’histoire vous-même.

Le développement de cette faculté empathique s’exprime ensuite au quotidien :

  • vous comprenez mieux les sentiments de votre entourage ;
  • vous êtes capable d’anticiper leurs réactions en fonction du contexte.

Dans votre pratique littéraire, cette sensibilité vous aide à concevoir des personnages plus humains, et des situations (ou des interactions) plus réalistes.

6. La lecture augmente la concentration

Comme nous l’avons vu jusqu’ici, lire nécessite un effort intellectuel. Pour le mener à bien, vous avez besoin de vous focaliser sur ce que vous faites. Vous apprenez donc à ignorer les stimulations extérieures, ce qui renforce votre concentration.

Inutile de vous rappeler combien cette capacité est importante : la concentration engendre la réussite (rien que ça !). En effet, quand vous vous concentrez :

  • vous réfléchissez mieux ;
  • votre stress diminue ;
  • vous êtes plus efficace et productif.

Vos ouvrages en sont améliorés, et vous êtes finalement plus heureux.

Résumé sur les bienfaits de la lecture

Vous connaissez maintenant les 6 bienfaits de la lecture pour l’écrivain. Cette activité :

  1. développe les capacités d’analyse ;
  2. enrichit le savoir ;
  3. stimule l’imagination ;
  4. améliore l’expression écrite ;
  5. accroît la sensibilité et l’empathie ;
  6. augmente la concentration.

Alors, quelle sera votre prochaine lecture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *