Rubalise
Préparer l'écriture

Quelle est la différence entre polar et thriller ?

Roman policier, polar, thriller… Pendant longtemps, j’ai confondu ces termes, utilisant l’un pour l’autre et réciproquement. Or, s’ils appartiennent à des genres littéraires voisins, polar et thriller ont chacun leurs spécificités. Vous ignorez lesquelles ? Découvrons ensemble quelle est la différence entre ces concepts.

Le polar : au cœur de l’enquête

Le polar (ou roman policier) nous plonge dans une enquête. Il est souvent qualifié de « participatif », car le lecteur essaie de résoudre l’énigme avant les personnages.

Tous les ouvrages appartenant à ce genre contiennent les mêmes ingrédients :

  • un crime ou un délit – L’histoire s’ouvre sur un drame (meurtre, disparition, enlèvement, vol, etc.) qu’il faut élucider.
  • un enquêteur – Un individu (policier, détective privé, journaliste ou simple citoyen) prend l’affaire en main.
  • des investigations – Le limier suit une démarche policière. Il cherche un mobile, des indices et le mode opératoire du coupable.
  • un criminel – Il est finalement identifié, mais pas toujours sanctionné. Il lui arrive de s’échapper ou de se suicider.

Le roman policier adopte souvent le point de vue de l’enquêteur. Ce dernier est très développé ; on découvre sa vie, ses sentiments, ses pensées. Il peut également présenter le point de vue du coupable, et plonger le lecteur dans un univers plus sombre.

Dans certains cas, les écrivains utilisent leurs ouvrages pour critiquer la société, exprimer leur engagement politique ou social. On parle alors de roman noir.

La littérature d’enquête est un genre très développé. Elle compte de grands auteurs :

  • Edgar Allan Poe, créateur d’Auguste Dupin (Double assassinat dans la rue Morgue, Le Mystère de Marie Roget et La Lettre volée) ;
  • Agatha Christie, créatrice d’Hercule Poirot (Le chat et les pigeons, Le crime de l’Orient Express) et de miss Marple ;
  • Sir Arthur Conan Doyle, créateur de Sherlock Holmes (Le Signe des quatre, Le Chien des Baskerville) ;
  • etc.

Le thriller : focus sur la psychologie

Le thriller est un genre à part entière. Il s’intéresse à la psychologie des personnages, en particulier celle du coupable, et met l’accent sur le suspense, les sensations fortes et l’action.

L’énigme d’un thriller est multiple. S’il comporte un meurtre, ce drame fait souvent partie d’un projet de plus grande ampleur. Tout l’enjeu du récit consiste à :

  1. survivre à cette machination ;
  2. la stopper pour échapper à la menace et restaurer l’équilibre.

Le but du thriller est de créer une atmosphère oppressante, entre danger, peur et paranoïa. Il entretient la crainte de l’ennemi, provoque des frissons. Ces ingrédients rendent ces livres particulièrement addictifs, et leur valent le qualificatif de page turner.

Le thriller est en genre très en vogue depuis plusieurs années. Il compte plusieurs sous-genres (policier, psychologique, politique, etc.) et de grands noms :

  • Ruth Rendell (Les coins obscurs, Bon voisinage) ;
  • Michel Bussi (Un avion sans elle, Au soleil redouté, Le temps est assassin) ;
  • Guillaume Musso (Central Park, Skidamarink) ;
  • Harlan Coben (Ne t’enfuis plus) ;
  • etc.

Conclusion sur les concepts de polar et thriller

Vous savez maintenant quelle est la différence entre polar et thriller : l’un se concentre sur l’enquête elle-même et invite le lecteur à la résoudre ; l’autre met en exergue la psychologie et crée une tension oppressante. Ainsi, vous ne les confondrez plus. Et vous connaissez les éléments à développer en fonction du genre dans lequel vous souhaitez écrire.

Vous appréciez ce type d’article ? Découvrez aussi les secrets des utopies et dystopies, et la différence existant entre autobiographie et mémoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *