Livres ouverts
Écrire un livre

Comment construire les chapitres de votre roman ?

Comment découper ses chapitres ? Quel doit être le plan d’un chapitre ? Vous vous êtes forcément posé la question. En effet, le chapitre est le segment le plus remarquable d’un livre. Certains auteurs les aiment courts et nombreux, d’autres les préfèrent à rallonge. Ce découpage est important et mérite d’être soigneusement pensé. Pour vous y aider, découvrez comment construire les chapitres de votre roman.

Pourquoi découper votre livre en chapitres

Vous pourriez parfaitement écrire un livre sans aucun chapitre. A priori, rien ne l’interdit. Pourtant, vous n’avez même pas envisagé cette possibilité. Pourquoi ? Parce que vous n’imaginez pas lire un roman sans chapitres. Cela vous rebuterait certainement. Et pour cause : vous ne sauriez pas comment venir à bout de l’ouvrage.

Voilà la première fonction d’un chapitre : donner des points de repère au lecteur. En créant des chapitres, vous le guidez dans votre récit. Vous fractionnez aussi la lecture en petites unités, qui sont plus faciles à parcourir dans un temps limité.

Le chapitre de livre a un deuxième rôle : il sert à faire avancer l’intrigue. C’est d’ailleurs une règle essentielle ! Elle doit avoir progressé entre le début et la fin du chapitre. Si ce n’est pas le cas, vous devez le retravailler.

Commencer un nouveau chapitre à chaque changement majeur

Comment définir un chapitre ? En général, un nouveau chapitre marque une variation dans le récit : point de vue narratif, époque ou lieu différent.

Le changement d’époque est un grand classique. On en trouve d’excellents exemples dans la littérature policière. Dans Le temps est assassin, Michel Bussi nous raconte le drame qui a bouleversé l’adolescence de son héroïne, Clotilde. Ces événements éclairent les péripéties vécues à l’âge adulte. L’écrivain traite les deux périodes en parallèle, et commence un chapitre à chaque bond temporel.

Le changement de point de vue est aussi très répandu. Virginie Grimaldi a notamment construit son roman Et que ne durent que les moments doux sur ce principe. L’ouvrage parle des bouleversements vécus par deux mères, Lili et Élise. L’auteure donne la parole tantôt à l’une, tantôt à l’autre, dans des chapitres différents.

Quant au changement de lieu, c’est un cas classique. Le héros connaît des péripéties dans un endroit, puis vous le retrouvez ailleurs pour la suite des événements. Dans mon roman, par exemple, le lecteur accompagne des policiers en pleine enquête. Ils doivent souvent se rendre d’un bout à l’autre de Paris. Le trajet n’a pas toujours d’intérêt, donc j’en fais l’économie.

Renforcer le suspense avec les chapitres

La coupure entre les chapitres peut également marquer un bouleversement dans l’intrigue. Dans ce cas, l’objectif est clair : réveiller l’intérêt du lecteur, pour lui donner envie d’attaquer la suite sans attendre.

Les fins de chapitre remplies de suspense sont très efficaces. Elles peuvent transformer votre ouvrage en véritable page turner : un livre haletant dont on n’arrive pas à se détacher, car on veut savoir ce qui vient.

Attention, le suspense doit être employé judicieusement. Utilisez-le s’il fait vraiment partie de votre histoire. En revanche, fuyez le sensationnalisme. Ne créez pas de fausses attentes, le lecteur s’en apercevrait vite.

Cette méthode peut être combinée avec les précédentes. Par exemple, un chapitre peut se terminer sur un bouleversement de l’intrigue et être suivi d’un changement de lieu. Dans ce cas, placez vos héros dans une situation délicate. Puis, faites une coupure et mettez-les en scène dans un endroit complètement différent. L’imagination du lecteur sera immédiatement stimulée. Il se demandera comment ils sont arrivés là, et voudra connaître la réponse.

La longueur idéale d’un chapitre

À ce stade, vous savez comment placer les coupures entre chapitres. Mais vous vous posez peut-être des questions plus formelles : quelle longueur doivent-ils faire ? Combien de chapitres créer dans votre roman ?

Il n’existe aucune règle en la matière. Tout dépend de vous et de vos intentions.

Certains écrivains, comme les auteurs de polars, apprécient les chapitres très courts (une à trois pages). Personnellement, je les adore, car ils donnent du rythme au récit. En contrepartie, ils peuvent aboutir à une lecture hachée potentiellement désagréable. Pour éviter de lasser, j’alterne donc chapitres courts et chapitres plus longs.

Quant à savoir combien de chapitres vous devez créer, tout dépend de leur longueur. Si vous optez pour des chapitres courts, ils seront forcément plus nombreux. Si vous préférez les chapitres longs, il y en aura moins.

La structure d’un chapitre

Le plus important n’est pas la longueur des chapitres, mais bien leur structure. En effet, l’intrigue doit avoir progressé entre le début et la fin du chapitre. Il doit donc se comporter comme une petite histoire dans votre récit.

Un chapitre doit contenir une entrée en matière, des développements et un dénouement. Vos personnages doivent apprendre quelque chose, vivre des événements significatifs ou effectuer des actions porteuses de sens.

Pour y arriver, cherchez le bon dosage. Un chapitre pauvre en péripéties pourrait être fusionné avec un autre. À l’inverse, un chapitre trop riche pourrait être fractionné pour ne pas désorienter le lecteur.

Un chapitre peut contenir une ou plusieurs scènes. Dans ce cas, chacune devra respecter la règle précédente : comporter un début, un milieu, une fin et faire avancer l’histoire. Et si votre chapitre est très long, pensez à séparer les scènes par des sauts de lignes.

Un dernier conseil pour la route

Maintenant, vous savez comment construire les chapitres de votre roman. Mais n’essayez pas de suivre ce mode d’emploi à la lettre dès l’écriture du premier jet. La création littéraire est un processus long, alors détendez-vous. Au début, commencez par dégager les grands axes de votre récit. Pour cela, changez simplement de chapitre quand ça vous semble pertinent, sans vous appesantir sur ces coupures. Vous aurez le temps d’affiner la structure en phase de relecture.

Pour aller plus loin, découvrez d’autres conseils pour vous guider pendant l’écriture : comment débuter votre roman, comment trouver un titre pour votre livre, ou comment surmonter le syndrome de la page blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *